Dans la lignée des chœurs et confréries du 15e siècle, « Collegium Musicum » est le nom donné à des ensembles de musiciens qui étaient étudiants d'Universités ou de Conservatoires.
Leur épanouissement au cours des 17e-18e siècles, en particulier dans quelques villes allemandes et, plus généralement, dans les pays anglo-saxons, se perpétue de nos jours dans des orchestres ou ensembles musicaux, le plus souvent composés de musiciens non professionnels.

C'est ainsi que Paul Husser, président d'honneur, a fondé en 1957 à Mulhouse le Collegium Musicum qu'il a présidé de 1964 à mars 2004 et dirigé pendant 20 ans.
Son actuelle présidente est Damaris Stussi, 1er violon-solo de l'orchestre, et la direction musicale a été assurée de 1998 jusqu'en 2015 par Jan Sosinski.

Depuis 2016, l'orchestre a invité plusieurs chefs,  Valérie Seiler,  Daniel Broggia, Jean-Luc Roth, Rémi Studer, Claire Decaux et travaille maintenant sous la direction de Simon Rigaudeau.

Aujourd'hui, l’orchestre symphonique du Collegium Musicum de Mulhouse est composé d’une cinquantaine de musiciens. Depuis plus de soixante ans d’existence, son rayonnement a largement dépassé les limites de la Haute-Alsace, puisqu’il donne des concerts dans les départements et pays voisins.

 Son répertoire est essentiellement dédié à la musique classique. Il aborde des styles très différents, allant de la musique symphonique de Bach à celle du XXème siècle, ainsi que des pièces maîtresses de la musique vocale préparées en collaboration avec des chœurs de la région. C’est avec autant de plaisir qu’il se produit dans des programmes plus festifs de musique populaire, s’adaptant aux circonstances et aux attentes du public.

Des solistes réputés accordent régulièrement leur confiance à cet orchestre pour des concerts de grande qualité dans le souci de diffuser la musique au plus grand nombre. Le Collegium Musicum de Mulhouse a aussi souvent servi de tremplin à de jeunes solistes en leur permettant d’exprimer et de faire connaître leur talent accompagnés par un orchestre symphonique.