Simon RIGAUDEAU

 

A 34 ans, Simon Rigaudeau fait déjà figure de chef expérimenté.

 Formé au Conservatoire de Saint-Malo et au CRR de Nantes pour l'alto, la formation musicale, l'analyse, la musique de chambre et l'orchestre, il rencontre très tôt Jean Doussard, ancien chef de l'orchestre de l'Opéra-Comique de Paris, qui acceptera d'être le premier maître de son apprentissage de la direction d'orchestre.

En 2004, il est à l'initiative de la création du Nouvel Ensemble Orchestral Nantais dont il est toujours le directeur musical. Sa formation de chef s'étoffe parallèlement grâce à sa participation aux classes de maître de Michel Plasson et de Myung-Whun ChungEn 2006, Simon Rigaudeau est nommé sur concours directeur musical de l'Orchestre Universitaire de Strasbourg qu’il conduira jusqu’en 2010.
Plus jeune chef invité des éditions 2006, 2007 et 2008 de la Folle Journée de Nantes avec les Anches Atlantiques, il est désormais chef assistant ou invité de phalanges de premier plan comme l'Orchestre de la Suisse-Romande ou l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Il obtient en 2009 le Diplôme d'Etat de direction d'ensemble instrumentaux, et en 2010, le prix de spécialisation du CNR de Strasbourg sous la responsabilité de Kirill Karabits

Il sera alors assistant régulier de grands chefs d'orchestre tels Marc Albrecht (Nederlands Philharmonisch Orkest et De Nederlandse Opera), Hans Graf (Houston Symphony Orchestra), Jesus-Lopez Cobos (Orquesta sinfonica de Madrid) ou Marko Letonja (Orchestre Philharmonique de Strasbourg), Benjamin Pionnier (Orchestre National de Picardie), Benjamin Lévy (Orchestre de Chambre Pelléas)

En septembre 2014, il se voit confier les directions artistique et musicale de l’Orchestre Symphonique de Colmar. En avril et mai 2015, il a fait ses débuts à la tête de l’Orchestre Régional de Cannes-PACA pour deux séries de concerts.

En mai et juin 2016, il a débuté dans la fosse du Théâtre Municipal de Colmar dans Carmen de Bizet à la tête de l’Orchestre Symphonique de Colmar.
En mai 2017, il conduit l’Orchestre Symphonique de Colmar dans des soirées remarquées de ciné-concert consacrées à Charlie Chaplin.

Depuis juillet 2016, il est porteur de projet de La Fabrique Opéra pour son arrivée en Alsace.